Les perspectives de l’age physiologique

Par le Docteur Christophe de JAEGER

Les aptitudes fonctionnelles de l’être humain vieillissent à des vitesses variables. Tous les individus du même âge chronologique n’ont pas les mêmes niveaux de capacité physiologique, et enfin, pour connaître ce qu’un individu, en particulier, est capable de faire, il n’y a pas d’autre alternative que de mesurer directement les capacités de cet individu. Le grand intérêt de la détermination de l’âge physiologique d’un individu est de parvenir à une meilleure connaissance de son corps, à mettre en évidence ses faiblesses, à déterminer des objectifs personnels, et, enfin, de pouvoir réaliser des comparaisons pour un même individu à différents stades de son évolution. Mais la mesure de l’âge physiologique nécessite des moyens importants et modernes afin d’approcher au mieux ce paramètre indispensable pour la prise en charge des patients vieillissants et qui souhaitent rester actifs. Enfin, le calcul de l’âge physiologique devra impérativement tenir compte des résultats de tests dynamiques qui explorent les réserves de l’organisme et permettent ainsi d’avoir une idée de l’état physiologique réel de l’organisme. Cet âge physiologique devra également être le plus complet possible. Il ne pourra être réalisé que dans des centres spécialisés par des médecins physiologistes spécialisés. Enfin, il faut se méfier des systèmes simplistes que l’on trouve sur Internet ou dans certains centres d’esthétique (médicaux ou non), ou dits “ anti-âge ”, dont le manque de sensibilité est flagrant et dont les objectifs ne sont que commerciaux.